Les Kumite (Kumi = se rencontrer; Te = main)

Les KUMITE sont des assauts conventionnels, c'est-à-dire des phases de combat réalisées avec partenaire selon des règles précises (annonces, positions, nombre de pas, etc.).

Certains sont spécifiques à chaque style. Le Shotokan regroupe un certain nombre de Kumite présentés ci-après. Tous présentent un intérêt pédagogique particulier et constituent une étape intermédiaire entre le Kihon et le combat libre.

L’objectif premier du Kumite est la recherche de l’efficacité. Sa valeur réside dans la double confrontation qui naît avec l’adversaire :

Pour que l’exercice soit bénéfique, les techniques, attaques comme défenses, doivent être réalisées avec sincérité, sans retenue mais avec contrôle.

NB : kumite est un mot japonais et s'écrit donc sans accent aigu et est invariable au pluriel.
(kumité et kumités n'existent pas en japonais, c'est une orthographe francisée)

YAKUSOKU KUMITE (combats arrangés)

 

1.  TANREN KUMITE (Combats de formation du corps - Tanren = forger à répétition)

 


Gohon Kumite (Go = 5)

C'est l'ABC des Kumite.

Positions de départ : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke et Shizentai (Heiko Dachi).

Principe : attaque de poing prédéfinie et annoncée par Tori 5 fois identiques sur 5 pas en ligne au même niveau et 5 défenses identiques avec 1 contre-attaque d'Uke à la 5ème.

Priorités : déplacements et blocages avec bonne distance et précision.

Développement de : Mi-gamae (préparation physique), Ki-gamae (préparation mentale) et Unsoku (déplacements)

Mi-gamae : stabilité, positions solides, respiration.

Ki-gamae : ténacité, concentration, persévérance, confiance en soi, mental fort et sang froid.

Unsoku : constance et précision dans les distances entre les 2 partenaires à chaque pas.

 

Sanbon Kumite (San = 3)

Positions de départ : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke et Shizentai (Heiko Dachi).

Principe : 3 attaques prédéfinies et annoncées de Tori (variable : identiques ou différentes) et 3 défenses avec 1 contre-attaque d'Uke à la 3ème. Variations possibles dans les niveaux, les rythmes, les techniques, les positions et les directions. Exécution des 2 côtés.

Priorités : puissance, précision, rythme, équilibre, distance,

Développement de : détermination, efficacité et esprit, (kiaï sur toutes les actions).

Exercice au Mi-gamae (préparation physique), Ki-gamae (préparation mentale), Unsoku (déplacements) et  Kawashi-waza (esquives latérales).
 

Nihon Kumite (Ni = 2)

Principe : 2 attaques prédéfinies et annoncées
Ce kumite n'est pas travaillé en Shotokan, mais il y a bien u
n kumite sur deux attaques successives qui est travaillé, c'est le Okuri jiyû ippon kumite (voir plus loin).

 

2.  KIHON KUMITE (Travail de base du combat)

 


Important :
complicité de Tori et d'Uke. Kime et esprit de décision toujours présents.

Précision alliée à la respiration. Positions correctes.

Maîtrise de la posture pour acquérir le sens du Zanchin (conscience) le Sao (étiquette, image, c'est-à-dire l'attitude dans la vie quotidienne) ainsi que la perceptivité.

Présence d'esprit et concentration sont les facteurs de réussite de l'exercice.

 

Kihon Ippon Kumite (Ichi = 1)

Positions de départ : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke en Shizentai (Heiko ou Hachiji Dachi) et Yoï (prêt).

Principe : 1 attaque de Tori annoncée et 1 défense avec 1 contre-attaque d'Uke. Travail à tous les niveaux et de toutes les techniques, les positions et les directions possibles. Exécution des 2 côtés.

Priorités : timing, respiration, puissance, précision, rythme, équilibre, distance, détermination, efficacité et esprit, (kiaï sur toutes les actions). Vigilance et présence permanente. Engagement total dans l'action.

Développement de : Sen No Sen (Anticipation) et Go No Sen (blocage avec réaction immédiate). Rapidité, observation du rythme respiratoire de l'adversaire. Prédomination de l'esprit sur la technique, attaque définitive - réaction définitive, la détermination est prépondérante.

 

Ippon Kumite

Identique au Kihon Ippon Kumite dans l'esprit et l'attitude, seule, la position d'attente d'Uke est différente.

(Dans certaines écoles, on ne travaille que le Kihon Ippon Kumite mais sous la dénomination de l'Ippon Kumite.)

Positions de départ : Tori et Uke en Kamae (Zen Kutsu).

Principe, priorités et développement semblables au Kihon Ippon Kumite + dynamique des déplacements.

 

 

NB : En Kihon Ippon Kumite et Ippon Kumite, les attaques de Tori, annoncées, peuvent être convenues d'avance par les partenaires ou être imposées par l'instructeur. Les défenses et contre-attaques de Uke peuvent être libres ou imposées par l'instructeur dans le cadre d'une série éducative.

 

Kaeshi Ippon Kumite (Gaeshi ou Kaeshi = Torsion, renversement, contre attaque)

Positions de départ : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke en Shizentai (Heiko ou Hachiji Dachi) et Yoï (prêt).

Principe : 1 attaque de Tori prédéfinie et annoncée***, 1 défense et 1 attaque d'Uke puis 1 défense et 1 contre-attaque de Tori.

Uke se défend comme en Kihon Ippon Kumite puis attaque à son tour en Jiyû Ippon Kumite.

La contre-attaque d'Uke peut revêtir 2 formes :

Sur place (p.ex. Gyaku Zuki) ou en déplacement (p.ex. Oi Zuki).

Elle peut être la même que celle de Tori, ou elle peut être différente.

Au final, Tori devient Uke et porte la dernière contre-attaque.

Travail à tous les niveaux et de toute les techniques, les positions et les directions possibles. Exécution des 2 côtés.

Priorités et développement semblables à l'Ippon Kumite + vigilance et réactivité de Tori.

***Seule la première attaque de Tori est annoncée.

 

 

3. YAKUSOKU JIYÛ KUMITE (Entraînement au combat)

 

Jiyû Ippon Kumite

 

Stade supérieur du Kumite.

Positions de départ : Tori et Uke Kamae (Zen Kutsu ou Fudo Dachi), positions mobiles possibles.

Principe : 3 manières de travailler :

1.   La forme où Tori et Uke sont désignés mais Tori annonce son attaque (forme demandée aux passages de grades de la FFKAMA par exemple).

Remarque : 2 manières d'annoncer l'attaque (Décidée par les partenaires) :

Ø Audible (nom et niveau), oblige Tori (et Uke) à connaître et à se familiariser au vocabulaire des techniques.

Ø Visuelle (exécution préalable sans réaction d'Uke), permet à Tori de travailler sa précision et de paufiner la distance lors de son attaque.

2.   Une forme identique à la précédente mais Tori n'annonce pas son attaque, elle est libre et Tori peut utiliser toutes les techniques d'attaques du Karaté.

3.   Une forme plus difficile et qui demande une très bonne maîtrise technique, un bon sens du combat, une bonne appréciation de la distance (Maaî) et une très grande concentration.
Tori et Uke ne sont pas désignés et les deux partenaires n’ont droit qu’à une seule attaque ou contre attaque.
C’est un peu comme les duels au pistolet à la française, les deux adversaires n’ont droit qu’à une seule balle qu’ils vont utiliser en fonction de l’opportunité d’une manière offensive ou defensive.

Travail à tous les niveaux et de toute les techniques, les positions et les directions possibles.

Exécution des 2 côtés.

Priorités : vigilance technique esprit regroupé en 1 seul objectif,  la mise hors de combat.

Développement : réflexes, sincérité, automatisme. Pour cela, le travail de Kihon est essentiel, prépondérant.

 

Okuri jiyû ippon kumite

Assaut sur deux attaques successives (Okuri : renvoyer / Jiyû : libre).

Positions de départ : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke en Shizentai (Heiko ou Hachiji Dachi) et Yoï (prêt).

Positions intermédiaire : Tori en Kamae (Zen Kutsu) et Uke en Kamae (Zen Kutsu ou Fudo Dachi).

Principe : 1 première attaque de Tori prédéfinie et annoncée*** (sur Uke en Shizentai) et 1 défense avec 1 contre-attaque d'Uke puis 1 seconde attaque de Tori (sur Uke en kamae) et 1 défense avec 1 contre-attaque d'Uke. La série commence en Ippon Kumite puis se termine en Jiyû Ippon Kumite.
Tori n'est donc pas mis hors de combat à la suite d'une seule attaque, mais après une deuxème attaque.
Exécution à tous les niveaux et de toutes techniques, positions et directions possibles et des 2 côtés.

Les 2 attaques de Tori peuvent être les mêmes ou différentes, mais elle s'exécute en déplacement. Les contre attaques peuvent aussi être différentes.

Priorités et développement semblables à l'Ippon Kumite et comme dans Kaechi Ippon Kumite, l'esprit devra constamment être présent jusqu'à la mise hors de combat de Tori.

***Seule la première attaque de Tori est annoncée.

 

 

4.  OYO KUMITE (Situations particulières et applications)

 

Happo Kumite

Maîtrise de 8 directions. Combat contre plusieurs adversaires.
Positions de départ : Tori et Uke en Shizentai, puis kamae et attitudes comme en Jiyû Ippon Kumite.

Principe : combat pré arrangé comprenant un nombre important de techniques exécutés par plusieurs Tori encerclant Uke. De multiples variations de travail sont possibles.
Priorités : exécution avec concentration, précision et technique.

Développement : vigilance, observation à 360°, Gestion de la distance de combat, spontanéité, rapidité, précision.

Kata Kumite

Ø Bunkai : application de séquences de Kata contre plusieurs adversaires.
(Bunkaï signifie analyser, décomposer donc expliquer)

Ø Futari Bunkai : idem, mais contre un seul adversaire. (Futari = deux personnes)

Ø Kumite Kata : combat pré arrangé entre deux partenaires.

Ø Ten No Kata (Kata de l'Univers créé par Maître Gishin Funakoshi) : contre un partenaire.

Principe : bunkai : applications des mouvements de katas.

Kumite Kata (combat pré arrangé) : exécution d'une série de techniques comprenant un nombre important de variations contre un Uke avec défenses et contre-attaques appropriées.

Ten No Kata : succession de Kihon Ippon Kumite tous différents.

Priorités : exécution avec concentration, précision et technique.

Développement : mémorisation des techniques, logique de combat, précision, distance, enchaînements.

 

 

JIYÛ KUMITE (combats libres)

1.  RENSHU KUMITE (Pratique du combat)

 

Ju Kumite ou Randori Kumite

Entraînement au Kumite en combat souple, léger et décontracté.

Principe : les combattants sont Tori et Uke à la fois. Echange de toutes les techniques avec variations des positions en déplacements sur une surface délimitée. Recherche de l'aisance dans les déplacements et la variation des techniques utilisées.

Priorités : concentration sur l'adversaire et sur soi-même afin d'acquérir contrôle et maîtrise de soi face à un adversaire en mouvement.

Développement : sens de l'observation, des enchaînements, réflexes, vitesse, initiative, contrôle.

 

Shizen Kumite

Entraînement au Kumite avec techniques interdites et sans règles.

Principe : échange de toutes techniques interdites en compétitions car dangereuses. Vigilance absolue.

Priorités : concentration maximale, contrôle total et maîtrise de soi.

Développement : sens de l'observation, de la protection des zones inhabituellement attaquées et exposées au danger. Respect du partenaire.

 

2.  SHOBU KUMITE (Combat de compétition)

 

Kyôgi Kumite

Kumite sportif (au Dojo, sans arbitrage).

Principe : entraînement des règles de compétition. Echange de toutes les techniques avec variations des positions en déplacements sur une surface délimitée. Recherche d'efficacité et du résultat.

Priorités : travail des techniques avec concentration et précision. Immersion totale dans l'action avec vigilance et prudence. Protection de soi et respect de l'adversaire.

Développement : sens de l'observation, réflexes, vitesse, recherche de la précision et du timing.

 

Shiaï Kumite

Kumite de compétition, esprit du Budo (en tournoi, arbitré).

Principe : marquer de points dans les règles de compétition définies. Applications des meilleures techniques afin d'atteindre la victoire. Recherche d'efficacité et du résultat.

Priorités : applications des techniques avec concentration et vigilance dans un but bien précis, gagner le combat dans le respect total de l'adversaire.

 

 

3.  JISSEN KUMITE (Combat réel)

 

Goshin Kumite (Kumite Goshin Do =Voie de la Self Défense)

Kumite de défense, combat réel pour l'auto-défense.

Principe : combat sans règle de compétition ou tout est permis dans le but de défendre sa vie contre un agresseur. (Esprit et attitude : Jiyû Ippon Kumite).

Priorités : applications des techniques avec concentration et vigilance dans le but d'anéantir l'adversaire afin de le mettre hors d'état de nuire.

Exécution des techniques avec contrôle total dans le respect absolu de l'adversaire.

Développement : connaissance des points vitaux. Projections, clés, étranglements, balayages, immobilisations à l'aide de techniques de karaté-jitsu. Ce kumite est ponctuellement travaillé en Shotokan

 

Bogu Kumite

Kumite avec équipement de protection à frappes réelles sans contrôle entre partenaires entièrement protégés. Ce kumite n'est pas travaillé en Shotokan.


 

Résumé des kumite (combats)

 

Yakusoku Kumite (Combat arrangés)

 

1 Tanren kumite (Combats de formation du corps)

a) Gohon kumite (5 attaques)

b) Sanbon kumite (3 attaques)

 

2 Kihon kumite (Travail de base du combat)

a) Kihon ippon kumite (1 attaque)

b) Ippon kumite (1 attaque)

c) Kaeshi ippon kumite (1 attaque de chacun, tori termine l'action)

  

3 Yakusoku jiyu kumite (Entraînement au combat)

a) Jiyû ippon kumite (1 attaque)

b) Okuri jiyû ippon kumite (1 attaque et à nouveau 1 attaque)

 

4 Oyo kumite (Situations particulières et applications)

a) Happo kumite (Maîtrise de 8 directions)

b) Kata kumite (Bunkaï, etc)

 

 

Jiyû Kumite (Combat libre)

 

1 Renshu Kumite (Pratique du combat)

a) Ju kumite ou Randori kumite (Combat léger et décontracté)

b) Shizen kumite (Combat avec techniques interdites, sans règles)

 

2 Shobu kumite (Combat de compétition)

a) Kyôgi kumite (Combat dans le dojo)

b) Shiai kumite (Combat de tournois)

 

3 Jissen kumite (Combat réel)

a) Goshin kumite (Self-défense où tout est permis y compris clés, étranglements, projections, etc.)

b) Bogu kumite (Frappes réelles avec équipement de protection)

 

 


 

 

Tableau résumé des kumite (combats)

Yakusoku Kumite (Combat arrangés)

Tanren kumite
(Travail d'entraînement)

Gohon kumite
(5 attaques)

Sanbon kumite
(3 attaques)

Kihon kumite
(Travail de base du combat)

Kihon ippon kumite
(1 attaque)

Ippon kumite
(1 attaque)

Kaeshi ippon kumite
(1 attaque de chacun, tori termine l'action)

Yakusoku jiyu kumite (Entraînement au combat)

Jiyû ippon kumite
(1 attaque)

Okuri jiyû ippon kumite
(1 attaque et à nouveau 1 attaque)

Oyo kumite
(Situations particulières et applications)

Happo kumite
(Maîtrise de 8 directions)

Kata kumite
(Bunkaï, etc)

Jiyû Kumite (Combat libre)

Renshu Kumite
(Pratique du combat)

Ju kumite ou Randori kumite
(Combat léger et décontracté)

Shizen kumite
(Combat avec des techniques interdites et sans règles)

Shobu kumite
(Combat de compétition)

Kyôgi kumite
(Combat dans le dojo)

Shiai kumite
(Combat de tournois)

Jissen kumite
(Combat réel)

Goshin kumite
(Self-défense où tout est permis y compris clés, étranglements, etc.)

Bogu kumite
(Frappes réelles avec équipement de protection)

 

Les déplacements dans les kumite :


Ayumi ou Yumi ashi:   Avancer d'un pas
Hiki ashi:                      Reculer d'un pas
Yori ashi:                     Pas glissé
Tsugi ashi:                   Pas chassé
Okuri ashi:                   Double pas
Mawate Mawari ashi:    Déplacement tournant (autour du pied avant)

Mawari ashi:                 Pivot (autour du pied avant)

                                    Esquive de 90° (autour du pied avant)

O Mawari ashi:             Grand pivot (autour du pied arrière)

                                    Déplacement en arc de cercle vers l'arrière avec pivot du pied arrière

                                    Esquive de 180° (autour du pied avant)
Ushiro mawari ashi:     Déplacement tournant (autour du pied arrière)

                                    Pivot arrière (autour du pied arrière)

Michel Maurer, 5ème dan IBA
Centre de Karaté et Arts Martiaux, Grand-Saconnex